Capital santé indispensable, le capital veineux de vos jambes doit être préservé afin d’éviter les sensations de jambes lourdes, les varices, voire les complications de santé plus graves tels que la phlébite ou l’embolie pulmonaire.

D’où viennent les problèmes veineux ?

Insuffisance veineuse, jambes lourdes…différents termes pour qualifier un mauvais retour veineux.
Le retour veineux assure la remontée du sang des pieds vers le cœur grâce à des valvules situées dans les veines. Lorsque nous sommes debout, plus de la moitié du sang veineux se trouve dans nos jambes : le transport du sang vers le cœur doit combattre la gravité, cela nécessite une « pompe » activée par les mouvements des muscles.
C’est ce qui se passe chez les personnes en bonne santé : le sang passe des veines superficielles aux veines profondes à travers les muscles. Une fois dans les veines profondes, il remonte vers le cœur pour être oxygéné.
Mais quand les valvules sont incapables de faire remonter le sang vers le cœur, le retour veineux est insuffisant. Le sang stagne au niveau des jambes, entrainant une sensation de lourdeur des jambes, de fourmillement dans les jambes et de démangeaisons des jambes. Cette insuffisance peut également se traduire par des jambes ou des chevilles enflées et l’apparition de varices.

Qui est concerné ?

22 millions d’adultes sont concernés en France par l’insuffisance veineuse, soit 1 adulte sur 3. 57% des femmes, 26% des hommes, 35% de la population active, 50% des retraités.

Facteurs physiologiques :

Les femmes sont davantage touchées, la maladie veineuse est liée aux hormones La grossesse et ses variations hormonales représente aussi une période à risque.
Le surpoids est un accélérateur pour les maladies veineuses.
L’âge est aussi un facteur aggravant car les veines faiblissent avec l’âge.L’hérédité intervient aussi : 90% des femmes avec deux parents porteurs de varice en seront atteinte.

Facteurs professionnels

Certaines professions sont davantage exposées aux problèmes veineux : Les fonctions les plus touchées sont celles qui imposent la station debout prolongée, immobile (assise par exemple) ou avec piétinement : serveuses, infirmières de bloc opératoires, coiffeuses, blanchisseuses, hôtesses d'accueil, mais aussi emplois sur ordinateur, sont des professions particulièrement touchées par les troubles veineux. De même, certains postes imposant de travailler dans une atmosphère de chaleur et d’humidité permanente sont à risque accru. Enfin, les métiers impliquant l’utilisation fréquente ou prolongée de moyens de transports, comme celui d’hôtesse de l’air/steward, peuvent entrainer une insuffisance veineuse.

Que faire pour éviter ces problèmes de retour veineux ?

Fort heureusement la prévention est possible et de nombreux désagréments peuvent ainsi être évités.
La prévention est simple et repose sur plusieurs points :
  • Avoir une bonne hygiène de vie :une alimentation riche en antioxydants , une hydratation régulière et une consommation d’alcool limitée. Surveiller son poids : l’excès de poids provoque une pression sur les veines des jambes.
  •  Eviter des positions immobiles prolongées (assis ou debout), changer de position. 
  • Eviter l’exposition solaire qui favorise la dilatation des veines.
  • Porter des bas ou chaussettes de contention qui favorisent le retour veineux et soulagent les jambes. 
  • Eviter de porter des vêtements trop serrés qui pourraient comprimer les veines.
  •  Porter des chaussures confortables, éviter les talons trop hauts qui ne permettent pas la pression nécessaire au retour veineux.(hauteur maximum 4 cm) 
  • Avoir une activité régulière qui tonifie les muscles et sollicite les jambes (marche, natation, vélo)